Samedi 19 Octobre 2019
  • Bienvenue sur Scribmagazine.net - Le Portail Culturel
  • Contactez-nous

LITTÉRATURE/ Disparition de Bernard Dadié « Père de la littérature ivoirienne ». Voici la déclaration de l'Association des Écrivains de Côte d'Ivoire

Bernard Binlin Dadié est décédé ce samedi 9 mars 2019 à l'âge de 103 ans. Ces confrères dont il été le doyen ne sont pas restés en marge de l'hommage unanimement et universellement rendu à l'illustre disparu.

Né le 10 janvier 1916, Bernard Binlin Dadié est décédé ce samedi 9 mars 2019 à l'âge de 103 ans. Ces confrères de Côte d'Ivoire dont il a été le Doyen ne sont pas restés en marge de l'hommage unanimement et universellement rendu à l'illustre disparu. Ci-dessous la déclaration de l'Association des Ecrivains de Côte d'Ivoire signée par l'écrivain Inza Bamba, son 1er Vice-président.

 

« La littérature ivoirienne est en deuil. Ce samedi 09 mars 2019, Bernard Dadié a couché la plume. Le père de la littérature ivoirienne moderne, cette plume vibrante vient ainsi de nous quitter, laissant la communauté des créateurs dans un profond désarroi. Cette figure importante aura marqué la création littéraire ivoirienne par la qualité et la diversité de son talent depuis qu'il s'est fait remarquer comme une voix prometteuse à l'École William Ponty de Dakar. Acteur des justes combats et intellectuel au-dessus de toutes compromissions, Bernard Dadié a bercé par son œuvre des générations de jeunes à qui il a communiqué sa foi pour l'humain, selon les valeurs africaines dont il était tant épris. Les écrivains d'ici et de partout viennent de perdre un "montreur de chemin" et une âme vertueuse qui a su mettre en œuvre les voix humanistes de ses textes. L'association des Écrivains de Côte d'Ivoire s'incline devant la dépouille de ce patriarche dont le nom seul symbolise la vitalité de notre littérature nationale. Nous présentons nos condoléances attristées à sa famille biologique, au monde des Belles-Lettres, ainsi qu'à toutes celles et à tous ceux qui sont touchés à quelque niveau que ce soit par la disparition du « père de Climbié ». L'AECI informe l'ensemble des écrivains qu'elle prendra toutes les dispositions utiles pour prendre sa place pleine et entière dans l'hommage qui sera rendu à cette icône nationale. L'AECI rassure ses membres qu'ils seront informés de l'agenda des funérailles et des mesures que nous prendrons pour marquer notre présence en ces circonstances douloureuses. Repose en paix, Bernard Dadié! Repose en paix sentinelle infaillible et homme des luttes nécessaires ! Condoléances à toutes et à tous. »

 Pour l'AECI Inza Bamba, premier Vice-président.


Commenter l'article