Vendredi 24 Janvier 2020
  • Bienvenue sur Scribmagazine.net - Le Portail Culturel
  • Contactez-nous

LITTÉRATURE/ « Côte d’Ivoire : la Grande Parenthèse. Devoir de mémoire » un essai original sur la crise ivoirienne.

Page de couverture du livre « Côte d’Ivoire : la Grande Parenthèse. Devoir de mémoire »

 

La crise ivoirienne n’a pas encore fini d’inspirer les écrivains ivoiriens. C’est le cas de Laurent Kouassi, cet ivoirien résidant au Canada depuis 2006 qui a décidé de consacrer environ 10 années de réflexion et de recherches afin d’apporter sa pierre à la construction de sa terre natale. Cet essayiste, qui en est à son premier livre édité, en patriote soucieux du bien-être de ses concitoyens et bien qu’étant loin de sa patrie ne cesse d’être préoccupé par la destinée  nationale ivoirienne. Dans son livre intitulé « Côte d’Ivoire : la Grande Parenthèse. Devoir de mémoire » paru le 5 décembre 2019 à Paris aux éditions L’Harmattan, un éditeur de référence en la matière, Laurent Kouassi mène une analyse profonde des causes de la crise ivoirienne et avance des pistes à explorer pour un retour à une paix véritable et totale sur la terre d’Éburnie. La parution de ce livre aux alentours de la célébration du 26ème anniversaire de la mort de Félix Houphouët-Boigny est  le symbole pour son auteur de se rappeler les valeurs de paix et de cohésion nationale prônées par le « père de l’indépendance ivoirienne ».  

Le grand mérite de l’auteur est va vision holistique et historique de l’histoire de la Côte d’Ivoire. En effet, en 9 chapitre, subdivisé en 3 parties pour un total de 180 pages, son livre documenté et prenant appui sur des faits précis invite ses compatriotes à une pleine compréhension des malheurs qui ont frappé leur patrie. De la disparition du président ivoirien en 1993 à la transition militaire après le coup d’Etat du 24 décembre 1999 en passant par la rébellion de 2002 sans oublier la crise postélectorale de 2011 avec un détour depuis 1960 c’est toutes les grandes étapes de la crise ivoirienne que l’essayiste analyse sous tous les angles. Il y aborde par exemple avec originalité la question de l’immigration, des étrangers. Pour lui la période 1999-2011 a été celle de la descente aux enfers et les Ivoiriens devraient entamer leur processus de Renaissance car comme toutes les grandes nations de ce monde la Côte d’Ivoire a déjà connu toutes les vicissitudes comme « sa révolution française » et sa « sa guerre de sécession ». Espérons que cet essai viendra enrichir le débat sur les conditions mémorielles d’une émergence ivoirienne.

KOUASSI Laurent, Côte d’Ivoire : la Grande Parenthèse. Devoir de mémoire, Paris, L’Harmattan, 2019, 180 p.

 

SOSSIEHI R-F


Commenter l'article