Jeudi 14 Novembre 2019
  • Bienvenue sur Scribmagazine.net - Le Portail Culturel
  • Contactez-nous

CHEFFERIE D'ADOUMKROM : Fodjo Kadjo ABO, Magistrat Hors-Hiérarchie, devient « NANAN FODJO ABABIO » son nom de règne après son intronisation.

Le Magistrat Hors-Hiérarchie Fodjo Kadjo ABO (au centre avec une coiffe argentée) dont les anciens et notables ont choisi comme nom de règne celui de « NANAN FODJO ABABIO » est aussi un écrivain prolixe et un grand homme de Lettres et de Culture.

 

Ce Samedi 17 Août a été une date mémorable pour les populations du paisible village d'Adoumkrom, situé à environ cinq (5) km de la frontière du Ghana, dans le département de Bondoukou précisément dans la sous-préfecture d’Apimandoum. En effet, c’est ce jour, sans doute en harmonie avec les mânes et les ancêtres que les sages conformément aux règles des us et coutumes en matière de désignation matrilinéaire du royaume Bron ont autorisé et procédé à l’intronisation officielle de leur nouveau roi. Et l’heureux élu du jour pour la gestion dudit village, le chef à l’honneur, n’est autre que Fodjo Kadjo ABO de son nom de règne « NANAN FODJO ABABIO » (ABABIO signifiant second) , Magistrat Hors-Hiérarchie de fonction mais surtout reconnu comme un écrivain émérite très prolixe ayant à son actif plus d’une dizaine d’ouvrages édités par les éditions L’Harmattan. Pour cette cérémonie de haute portée traditionnelle, elle n’en était pas moins culturelle, du moins mystique, sinon cultuelle à tous point de vue. Conformément à la pure tradition bron, elle a été purifiée la nuit de la veille par la communauté des « Komians » ou féticheurs et/ou prêtres traditionnels.

Pour revêtir le nouveau chef de toute sa légitimité et sa légalité, les quatre  phases d’une intronisation en pays bron ont été strictement observées. D’abord, la cérémonie a commencé par la libation exécutée par le chef de terre d’Adoumkrom. Ensuite, c’est le nouveau chef, paré de ses attributs de chef guerrier en tant que protecteur de la communauté, avec des symboliques marquantes (une feuille à la bouche pour indiquer qu’en pays bron, le chef ne parle pas en public mais délègue sa parole à son porte-canne; le visage noirci, relevant le caractère gravissime en cas de guerre qu’il se doit d’incarner ainsi que par la dissimilation face à l’ennemi et première en ligne de front; les bras sur la tête pour noter la gravité des charges du village à assumer avec dignité, loyauté et fidélité,  etc.). Ces symboles ont été accompagnés d’un tour triomphal, de fait porté par ses « sujets» , qui signifie que Nanan Ababio a le droit de faire un tour d’honneur et prendre un bain de foule parce qu’autorisé, après sa « prestation de serment » dans la pure tradition bron. Il possède désormais la plénitude des règnes du pouvoir suprême. La lecture et la remise de l’arrêté préfectoral de nomination en qualité de chef de village d’Adoumkrom par le Secrétaire Général de la Préfecture de Bondoukou a été un moment fort consacrant ainsi officiellement  la fonction d’auxiliaire de la l’administration moderne. Un pont d’encrage entre le village et la ville. C’est en présence des autorités administratives, politiques, traditionnelles venues de toute les contrées du Gotoungo et du Boukani, des cadres, des collaborateurs, des amis, connaissances et admirateurs, que cette fête nous aura fait voyager in profundis, dans l’Afrique des temps anciens de la royauté, des valeurs ancestrales. Elle a relevé, à l’envie, la place et le rôle d’un chef qui incarne un leadership exemplaire et qui fait l’unanimité autour de sa personne pour la tranquillité et le développement harmonieux de son village dont il a la charge.

La forte délégation venue de France conduite par monsieur BINI Koffi Banh, neveu du nouveau chef,  a apporté des couleurs à la cérémonie mais aussi des invités spéciaux en provenance du Ghana voisin qui se sont illustrés par des danses fort appréciées par les témoins privilégiés de ce jour.

 

SOSSIEHI Roche-Fabrice avec ETIEN N. Amon 


Commenter l'article